Ecolo-gauchisme

Pourquoi Jésus fut le premier chômeur ?

Lorsque l’on évoque Jésus Christ, celui-ci est souvent dépeint comme le messie, le fils de Dieu, pire encore, notre Sauveur. Or, on oublie souvent que celui qui a multiplié les petits pains et changé son sang en vin – en même temps vu sa consommation de pinard, ça ne nous étonne pas – fut aussi le premier mortel à accentuer la dette publique et à creuser le trou de la sécu’.

Nazareth, an 0 – comme par hasard ! – une vierge pas plus farouche qu’un adolescent concupiscent met à bas un enfant telle une vulgaire agnelle, dans une étable, aux côtés de trois étrangers prénommés Melchior, Gaspard et Balthazar se disputant la paternité de l’enfant, ou plutôt en essayant de l’acheter à l’aide d’offrandes et de cadeaux de toutes sortes. L’enfant, prénommé Jésus en l’honneur de l’ouvrier mexicain qui dort dans le box d’à côté et qui occupe parfois ses après-midis à besogner la vierge, s’affaire déjà à déstabiliser le système… En effet, pas plus tard que cinq minutes après sa naissance, il questionne Jésus, son homonyme, sur sa présence en ces lieux, lequel lui répond qu’il travaille actuellement à la confection d’un mur de séparation entre le futur État d’Israël et quelques dunes de sable qu’il conviendra, deux siècles plus tard, d’appeler la Palestine. C’est alors que Jésus s’insurge : « Non mais Jésus ! Tu ne peux pas travailler gratuitement et qui plus est pour ceux qui oppressent ! Tu dois arrêter ça tout de suite ! ». À la fin de la soirée, Jésus, l’ouvrier, démissionnait et ouvrait un stand de tacos sur l’autoroute reliant la ville d’Eilat à celle de Jérusalem. 

Cette anecdote marque le début de la carrière méconnue du Christ qui fut, toute sa vie durant, un chômeur. Car après avoir constaté, dès son plus jeune âge, l’existence d’inégalités parmi les Hommes, Jésus s’indigne et affirme qu’il ne participera jamais à leur reproduction ! Mieux, il parviendra à flouer le système en s’inscrivant à l’équivalent israélien de Pôle Emploi ! Ainsi donc, comment réussit-il à ne pas travailler un seul jour de sa vie ? La recette est au final très simple et n’est pas très distincte de celle des influenceurs qu’on peut trouver aujourd’hui sur les réseaux sociaux:

  • D’abord, Jésus s’entoura de fidèles, au moins treize, prêts à tout pour entretenir son style de vie bourgeois bohème. Vous croyiez que Jésus multipliait les petits pains ? Et non, il ne faisait que demander à Matthieu de se rendre à la boulangerie qui se trouvait non loin de leur squat situé sur la rue principale de Jérusalem ;
  • Ensuite, et concomitamment avec l’étape précédente, Jésus élabora un storytelling autour de sa propre personne, histoire qui fut notamment entretenue par la publication de plusieurs ouvrages dédiés à sa personne ainsi que la publication régulière de fake news le dépeignant comme un faiseur de miracle. En réalité, Jésus ne fut même pas en mesure de soigner son ongle incarné et il boita toute sa vie…
  • Enfin, ayant étudié le droit romain et israélien, Jésus comprit tout de suite les rouages de l’administration publique et put très tôt toucher des aides sociales en fabriquant de fausses attestations de recherche d’emploi à l’aide du logiciel Photoshop inventé par l’un de ses apôtres.

Ainsi donc, Jésus fut le plus grand charlatan du début du siècle, mais aussi le premier être humain qui participa à creuser le déficit public et le trou de la sécu’. 

La Rédaction. 

Illustration : “cité griset ex usine et pôle emploi” by alainalele is licensed underCC BY 2.0

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code