À Propos

La Biturne de Genève est un quotidien suisse francophone fondé en 1879 par sir Lewis J. Hamilton, le premier humoriste suisso-américain.

Censuré dès 1890 pour ses prises de positions hétéroclites – à l’heure du manichéisme – il retrouve un élan de liberté durant la Première Guerre Mondiale où il sert très tôt de support destiné à accueillir les messages codés des Alliés.

Rebelote en 1939, où, aux côtés du Journal de Spirou, il permet aux troupes américaines de débarquer en Normandie en faisant croire aux méchants nazis des inepties sur un probable parachutage dans la Ruhr – en même temps qui voudrait atterrir dans la Ruhr ?.

Durant la Guerre Froide, son humour chaleureux manque de peu de réchauffer les relations diplomatiques entre les cow-boys et les hommes aux bottes à fermeture éclaire.

Repris le 19 février 2020, encensé par son public, mais dérangeant les autorités journalistiques, il tombe en disgrâce deux mois après sa création avant d’être repris par des bobos au temps bien trop libre mais bien décidés à raconter des bobards.

Ainsi vit la Biturne.