Monde

Alerte canicule : le Royaume-Uni passe la barre des 20 degrés Celsius pour la première fois de son histoire

La vague de chaleur qui frappe en ce moment l’Europe continentale n’épargne pas les Îles Britanniques. Pour preuve le Royaume-Uni vient de franchir la barre historique des 20 degrés Celsius. L’alerte canicule a été déclenchée par le gouvernement.

Depuis bien longtemps, la question n’était plus de savoir si cela allait se produire mais quand cela se produirait. La voici désormais vite répondue puisque le Royaume-Uni – plus connu pour ses personnes ivres mortes déambulant dans les rues à toute heure que pour la clémence de ses conditions climatiques ­– vient de franchir, pour la première fois de son histoire, la barre des 20oC ! 

Un triste palier qui atteste, plus encore que la disparition progressive des ours polaires, les îlots de chaleur ou la montée des eaux, du réchauffement climatiques en cours et de l’urgence de le combattre, tiens, au hasard, en démantelant les 20 entreprises les plus polluantes de la planète ou en pendant leurs patrons par les pieds jusqu’à ce qu’il se repentissent et que ruissellent de leurs poches les milliards nécessaires à lutter contre l’inflation et la baisse concomitante du pouvoir d’achat. 

Un record qui n’est cependant pas pour déplaire aux Anglais, lesquels n’auront ainsi plus besoin de se rendre sur les promenades éponymes de la Côte d’Azur pour prendre des coups de soleil ou jusqu’au Pays basque pour se noyer dans les vagues. « Je suis personnellement très satisfait ! », témoigne ainsi John McLane, sujet de Sa Majesté et résident en banlieue londonienne. « D’une part, je vais enfin pouvoir sortir de chez moi en t-shirt et, d’autre part, nous allons peut-être voir un peu le soleil ! Au final, c’est pas si mal ce réchauffement [climatique] ! Enfin moi ça me va », ajoute-t-il. 

Quid de l’augmentation de la température pour les Anglaises en boîte de nuit déjà totalement insensibles au froid ? Sans doute n’est il plus d’autre choix que l’attentat à la pudeur…

La Rédaction.  

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

code