Islamo-gauchisme

Genève remplacera sa chaussée phonoabsorbante par du revêtement antisuperglue

Les autorités ont annoncé vouloir « assainir » au moins 140km de routes cantonales d’ici la fin de l’année. Des travaux urgents seront effectués sur les axes majeurs du canton pour apposer un tout nouveau revêtement anti superglue, développé par l’EPFL. 

À Genève, la lutte contre l’islamo-gauchisme prend un nouveau tournant. En effet, face à la recrudescence d’individus nippés de fripes ou de vêtements Desigual ayant décidé de confondre la route avec un endroit pour pique-niquer, les autorités genevoises ont décidé d’agir… Et d’agir vite. C’est ainsi que, dès demain, la circulation de nombreuses routes cantonales sera perturbée en raison de travaux de pose d’un tout nouveau revêtement « antisuperglue », élaboré chimiquement par l’EPFL ; notamment à base de larmes de socialistes vaudois, récoltées juste après leur dernière défaite électorale. 

Salé et très aqueux, le nouveau revêtement rendra impossible de s’y coller une main sèche et encore moins une main moite. Seul petit défaut, s’il en est, les automobilistes jouiront, dessus, d’une adhérence à peu près égale à celle d’un gazon mouillé les soirs comme ceux de la tempête Lothar. « Dans la vie, il faut faire des choix et une option en assassine souvent une autre ! », commentait Serge Dal Busco au sujet de cet arbitrage. « Dans le cas d’espèce, nous avons dû choisir entre la sécurité routière et la lutte, non pas contre le changement climatique, mais contre le socialo-marxisme !… Or, autant dire que le second combat est un motif beaucoup plus impérieux d’intervention que le premier et que la question était vite répondue », parodiait ce dernier. 

Un projet d’ores et déjà qualifié de pharaonique qui, pour les autorités, tombe néanmoins à pic puisqu’elles ne savaient pas trop quoi faire de l’excédent budgétaire de 49 millions de francs qui vient d’être annoncé. « Ça tombe bien ! C’est tout juste le montant qu’il faut à mon département [des infrastructures] pour mettre en place ce projet de lutte contre la tyrannie wokiste ! », se réjouissait alors le conseiller d’État. 

De son côté, le collectif Renovate Switzerland, dont on ignore s’il marche pour Rivella ou s’il en a juste copié le design désuet, se dit « serein » et « confiant » pour l’avenir de ses actions coup de poing. D’ajouter : « s’il ne nous est plus possible de nous coller à la route, nous nous collerons aux poteaux adjacents et nous formerons une chaine humaine ! ». « Habile », aurait sans doute commenté le bon Hubert Bonisseur de la Bath en sirotant son lait fraise.

La Rédaction. 

Illustration : “File:Chemin des Crêts-travaux-1.jpg” by MHM55 is marked with CC BY-SA 4.0.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*