Suisse

Ivre, il emprunte un hélicoptère de l’armée et fait voler un cheval

Matthieu, 26 ans, pilote de Super Puma depuis qu’il est en âge de compter deux par deux et lacer ses chaussures a, comme qui dirait… Fait une petite bêtise. 

En cours de répétition, on s’ennuie souvent plus que de raison. Après avoir passé à tabac le dernier de chambré et nettoyé suffisamment son arme pour qu’aucun grain de poussière ne vienne la ternir durant les trois prochaines décennies, pour le dire sobrement, on s’ennuie. À cet instant surgissent quelques idées qui, pour la plupart, aboutissent directement à une série de pompes ou une privation de sortie. Or, plus habile que ses supérieurs, Matthieu esquiva sans grande peine les obstacles divers et variés dressés sur son chemin comme une bite – d’amarrage, voyons ! – se dresse devant les mouettes qui vont et viennent dans la rade du Lac de Genève. Passage par-dessus la grille du hangar à hélicoptères, vol des clés au gardien assoupi. Matthieu n’avait plus qu’à se rendre chez le premier cow-boy uranais du coin pour offrir à un cheval, spécialement choisi au hasard pour l’occasion, la plus belle chevauchée de sa vie. La voici en image :

N’oublions pas tout de même que la mission de Matthieu ne se fut pas accomplie sans les trois litres de Damassine préalablement ingérés par ce dernier. Et oui, on nous interdit l’alcool au volant, mais pas à la manette d’hélicoptère. À bon entendeur. 

La Rédaction.

Illustration : “Super Puma” by shish0r is licensed under CC BY-NC-ND 2.0

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code