Football

Servette supplie les Saoudiens de racheter le club

Actuellement 6e de Super League, au bénéficie d’une unique victoire sur ses 5 dernières matchs, le club genevois en appelle à la charité des investisseurs saoudiens pour les aider à devenir le nouveau PSG du championnat suisse.

On dit souvent que Genève est le Paris de la Suisse. Et pourtant, son club de football n’a été jusque-là racheté ou géré que par des investisseurs véreux plus susceptibles d’écluser des bouteilles de vin dans les tribunes que d’en toucher des pots afin de s’acheter des joueurs dignes de ce nom. C’est fort de ce constat, que le CASH – Collectif d’Action Servettien Hourra ! – s’est saisi de la mission d’attirer des investisseurs du Moyen-Orient. Son objectif : faire de Servette un top-club européen et, sur un malentendu, gagner un titre de Ligue Europa après qu’Olivier Giroud aura marqué un but contre son camp lors de la finale.

Comme argument principal, le CASH avance, citant le principal prédicateur de la Genève Internationale – Christian Lüscher – l’attractivité de la Suisse et sa discrétion vis-à-vis des investissements étrangers, s’appuyant sur les « évènements » récents qui, alors qu’ils éclaboussaient l’ancien numéro 1 du FMI, et, çà et là, chefs d’entreprises ou d’État, n’ont pas fait plus de vagues que quelques clapots sur les eaux calmes de la place financière helvétique. Le CASH met aussi en exergue les nombreuses collaborations fructueuses des pays du Moyen-Orient entre les autorités suisses : notamment celle de Pierre Maudet avec les Émirats arabes unis ou l’amitié de Micheline Calmy-Rey avec feu le dirigeant un tantinet autoritaire Mouammar Khadafi. Enfin, ils précisent que, contrairement aux gouttes de transpiration qui perlaient sous les aisselles de Pierre Maudet durant sa première vague de procès, l’argent n’a pas d’odeur et peut donc être stocké sans plus de nuisances que cela. 

« Les partenariats pour le salon de l’auto, le financement des vacances de Pierre Maudet, y’a pas de problème hein ! Mais quand il s’agit du foot, ça parle chinois ! Pourtant, les joueurs consomment tout autant de carburants que les bagnoles ! », ajoute un supporteur ivre mort interrogé juste avant sa dégringolade de haut en bas des tribunes du parterre nord du Stade de Genève. « Reste à savoir si le comité exécutif du Servette prendra ses responsabilités pour sortir le club de l’embarras qu’il nous cause lorsqu’il parvient tout juste à venir à bout d’une équipe de 4e ligue », a tenu à conclure le porte-parole du CASH. 

La Rédaction. 

Illustration : “Stade de Genève @ Lancy @ Geneva” by *_* is licensed underCC BY 2.0

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code