Football

Djourou commentera les défaites de la Suisse lors du mondial 2022 au Qatar

L’ancien défenseur central et joueur de la Nati commentera les défaites de la Suisse contre le Brésil, le Cameroun et la Serbie lors du prochain mondial au Qatar. Éventuellement les huitièmes de finale. Mais ce dernier ne se fait pas d’illusion quant à une qualification en quarts. 

« Je ne me fais aucune illusion, les Suisses soit ils ont le cul bordé de nouilles, soit ils jouent comme des préretraités unijambistes borgnes. Et pour le coup, je sais de quoi je parle », a déclaré Johan Djourou en marge de la signature de son contrat avec la RTS, jeudi dernier. 

Celui qui remplacera prochainement l’éternel Steve van Bergen aux commentaires de la télévision du service public, avant qu’elle ne perde aussi les droits de diffuser du football, a été sélectionné pour son exceptionnelle correspondance avec les exigences du poste à pourvoir, à savoir ne pas posséder plus de 150 mots de vocabulaire ; être doté d’un cri supérieur à 90 décibels et disposer de ce que les spécialistes appellent le don de palabre qui permet à celui qui le détient de commenter sans jamais s’arrêter, même quand il n’y a rien à dire ; un don qui, d’ordinaire, ne s’observe que chez les journalistes opérant sur les chaines d’information en continu. 

Au cours de la procédure de recrutement, celui-ci a notamment été testé sur sa capacité à réconforter les joueurs suisses après leur probable future défaite face au Brésil le 28 novembre prochain. « Nous lui avons demandé un échantillon de travail », précise la DRH de la RTS. « Djourou a dû gérer la détresse psychologique des joueurs du Lausanne-Sport après leur dernière défaite contre le FC Sion », précise-t-elle. « Or, on peut dire qu’il s’en est très bien sorti contrairement à Stephan Lichtsteiner, lui aussi en lice pour le poste, qui a commencé à frapper les joueurs éplorés en les traitant de ‘’sales tapettes’’, de ‘’fiottes’’ et de mots en suisse allemand qui n’ont pas de traduction française », explique la spécialiste du recrutement. D’encenser la pédagogie du Genevois : « Djourou s’est montré très bienveillant. Il les a pris dans ses bras, leur a dit qu’ils feraient mieux la prochaine fois et leur a prodigué des conseils pour qu’ils se remettent au plus vite à rejouer à leur meilleur niveau. » Et de conclure : « il est très ‘’woke’’ en somme, c’est ce que nous recherchons, nous, à la RTS ! »

En espérant que les joueurs de la Nati eux aussi soient réveillés durant le Coup du monde. 

La Rédaction. 

Illustration : “File:Johan Djourou 2 (7013792773).jpg” by Ronnie Macdonald from Chelmsford, United Kingdom is licensed under CC BY 2.0.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

code