Suisse

Un propriétaire ordonne à sa régie de rénover ses biens immobiliers pour permettre à ses locataires d’économiser de l’énergie

INSOLITE – Dans le quartier de Plainpalais, un propriétaire a ordonné à sa régie d’effectuer les travaux de remise en état de ses biens immobiliers pour permettre à ses locataires d’économiser sur leur facture de chauffage. Du jamais vu depuis l’intégration de la République et canton de Genève au sein de la Confédération helvétique, en 1815.

Didier* est l’heureux propriétaire d’une barre d’immeuble sise rue de Carouge. C’est son arrière-grand-père qui, en 1957, à la faveur du développement sans précédant de la Ville de Genève, avait fait construire ces bâtiments sur ce qui avait été jadis un vignoble pour les confier ensuite à une régie afin qu’elle en assure la gestion. Or, Didier vient d’avoir une révélation ou plutôt une vision dans laquelle ses locataires lui savent gré de financer la rénovation thermique complète des appartements où ils logent, notamment pour des questions évidentes d’augmentation des prix de l’énergie… 

« La semaine dernière, lorsque l’argent de mes rentes immobilières est arrivé sur mon compte en banque, je me suis quand même dit que ça faisait un joli pactole ! », explique Didier. « C’est alors que je me suis retrouvé face à une question existentielle : ‘’Qu’est-ce que je vais bien pouvoir m’acheter avec ça !?’’ », ajoute-t-il. « Franchement, j’ai déjà tout ce qu’il me faut : deux villas dans le canton, des appartements réservés pour ma famille, un grand voilier sur le lac, deux chalets à Verbier, trois résidences secondaires dans des pays dont je ne peux pas citer le nom sans encourir le risque d’un redressement fiscal et une bonne dizaine de bagnoles immatriculées aux plaques d’un garage dont je possède des parts. C’est alors que j’ai pensé à ces pauvres diables qui habitent mes logements ! Cela faisait bien longtemps que je ne m’étais pas préoccupé de leur sort ! Pour tout vous dire, depuis 2016 ! Ah 2016… J’avais été obligé de changer toutes les fenêtres de mes logements ! Je ne m’étais pas laissé faire ! J’avais gueulé hein ! Non mais oh ! L’État qui se permet de nous contraindre à réaliser des travaux !? On n’avait jamais vu ça qu’au temps des Soviets ! Et puis ça m’avait coûté mes vacances à Saint-Barth’ ! Bref, en touchant mes revenus fonciers, j’étais de bonne humeur. J’ai donc souhaité faire un geste, par charité ou plutôt par philanthropie ! Voilà, c’est exactement ça, je suis un philanthrope ! Du coup, j’ai ordonné à ma régie de contacter les entreprises compétentes pour effectuer tous les travaux de rénovation nécessaires à isoler mes immeubles aux normes Minergie ! »

Une histoire de ruissellement – peut-être la seule – qui finit bien, en somme. Eh oui, n’était la générosité de Didier, ses locataires seraient sans doute, tôt ou tard, descendus se coller la main sur le bitume pour quémander la rénovation de leurs demeures… S’ils n’étaient pas morts de faim ou de froid avant. 

La Rédaction.  

*Nom d’emprunt, ce propriétaire souhaitant préserver son anonymat afin de ne pas être ostracisé par les membres de son club de golf, moins miséricordieux que lui. 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*