Politique

Déçus par le buffet de la séance d’information parlementaire sur le climat, les élus libéraux-radicaux quittent la salle

Les trois pelés et un tondu libéraux-radicaux présents lors de la séance d’information parlementaire sur le climat se sont sentis offensés par l’absence de bœuf de Kobé, de caviar et de steaks de wapiti lors du buffet de la pause de midi. Ces derniers ont quitté la salle pour se rendre à un conseil d’administration où ils étaient sûrs d’être considérés à leur juste valeur.  

Tout à l’heure, de chevronnés chercheurs ont rencontré de non moins expérimentés politiciens suisses pour leur expliquer notamment que C’EST LA MERDE ET QU’ON A PLUS BEAUCOUP DE TEMPS POUR PRENDRE DES MESURES CONCRETES POUR ENDIGUER LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE, ETC., en leur proposant, par suite, un buffet en vue d’échanger informellement autour d’un verre de cidre ou d’un jus de pomme bio des Alpes suisses récolté à la main par des ouvriers payés au salaire minimum et transporté en cargo bike jusqu’au Palais fédéral.

Or, en découvrant l’indigence du buffet – quelques tomates, quelques branches de céleri et quelques maigres carottes disposées çà et là sur la table de jardin pliable aménagée dans la salle du Parlement pour l’occasion fédéral, les trois pelés et un tondu libéraux-radicaux qui s’y étaient perdus sont sorti de leurs gonds et ont déclaré, par le truchement de leur porte-parole : « c’est inadmissible de nous traiter ainsi ! ». Ils ont aussitôt décampé pour se rendre aux agapes d’un conseil d’administration où ils étaient assurés de trouver du caviar digne de la considération qu’ils méritent. 

« Si c’est pour bouffer des feuilles de salade et des petites graines le restant de mes jours, vous pouvez vous le mettre où je pense votre je sais pas quoi là, le clim-machin… Le climat ! », a fustigé le même personnage en claquant la porte du Palais. 

La Rédaction. 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

code