Cis-tème

France – Un couple gay abandonne son enfant sur une aire d’autoroute après qu’il a découvert un poster de Macron dans sa chambre

Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?! aurait lancé l’un des deux parents.

Alors que la Suisse doit se prononcer sur la question du mariage pour tous et la possibilité pour les couples homoparentaux d’adopter, les opposants à l’initiative populaire soumise au vote le 26 septembre prochain redoublent d’exemples pour illustrer ce qui serait, selon eux, une très mauvaise idée.

Dernier en date, un fait divers qui s’est déroulé entre Paris et le Cap d’Agde, lieu de pèlerinage et de vacances, s’il en est, pour les personnes dont le membre turgescent prend souvent trop de place pour ne pas le laisser prendre l’air au moins trois semaines par année sur les plages nudistes de Méditerranée. Quelques heures avant de partir en voyage, l’enfant d’un couple homoparental a accroché, sur le mur de sa chambre, un poster à l’effigie d’Emmanuel Macron. En pleine opération séduction chez les jeunes, l’actuel président de la 5République a en effet mis gratuitement à disposition des pin’s, des drapeaux ainsi que des affiches sur lesquels on peut le voir lors de son sacre, juste devant la pyramide du Louvre, les bras écartés comme s’il accueillait une mallette de billets de cinq-cents euros ou la silhouette élancée quoiqu’un peu râblée de Dominique Strauss-Kahn. Bref, pour les parents, ce geste fut accueilli d’un très mauvais œil. D’autant que, l’année précédente, le gosse avait souhaité s’inscrire en école de commerce et que, il y a quelques semaines, celui-ci arrivait vers l’un des deux parents, son smartphone à la main, en criant : « Papa, papa ! Regarde Macron il fait des vidéos TikTok ! ». Les parents l’avaient alors envoyé en cure de désintox’ dans les montagnes suisses, à St-Maurice, où il avait d’ailleurs rencontré Kim-Jong Shkumbin, le fils caché de Kim Jong-Il et de Arta Dobroshi – l’actrice kosovare –, avec lequel il s’était lié d’amitié et qui l’avait fait promettre de lui rendre visite en Corée du Nord avant qu’il ne se fasse propulser dans la stratosphère par un missile balistique. Bref, leur fils était revenu de son séjour en homme nouveau. Il paraissait nourrir à présent une passion pour la Corée du Nord et non plus Emmanuel Macron – ce qui, il faut le dire, est un moindre mal. Sa rechute apparut donc d’autant plus frappante que ses parents le croyaient sevré. Dès lors, ils n’eurent d’autre choix que de l’abandonner sur une aire d’autoroute, près de Clermont-Ferrand, où il pourrait s’épanouir avec les chiens de la pire espèce et les députés LREM régulièrement laissés pour morts au milieu de l’Hexagone.

Ce fait divers – lequel mérite, tout au plus, de figurer, au même titre que les envolées lyriques de Marco Chiesa, dans la rubrique des chiens écrasés – n’est pas passé inaperçu aux yeux d’Yves Nidegger, qui, comme tout bon réac’ qui se respecte, recherche des arguments pour défendre sa position « contre » le mariage pour tous lors du prochain débat Infrarouge. Ainsi aura-t-on pu lire sur son compte Twitter : « Les homosexuels abandonnent leurs enfants sur les aires d’autoroutes ! Vous voyez, c’est dans leurs gènes ! Au moins une mère lui aurait préparé des sandwichs avant de le laisser prendre son envol ! ».

La Rédaction. 

Illustration : “accessibilité handicapés, aire autoroute (Meyrargues,FR13)” byjean-louis zimmermann is licensed under CC BY 2.0

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code