Santé

Genève essaie d’accélérer la vaccination des moins de 30 ans en laissant trainer des seringues au bord du Rhône

Malgré le mauvais temps, le département de la sécurité, de la population et de la santé a estimé « potentiellement productive » la mesure imaginée par Hans-Fritz Mengele – le petit fils du célèbre médecin Josef Mengele. Celle-ci satisfait également aux exigences de liberté des personnes qui ne souhaitent pas être obligées à se rendre dans un centre de vaccination. 

Jonction, GE ­– Dans une dernière tentative, que certains qualifieront de « désespérée », d’autre comme un « coup de génie », pour parer la méfiance des jeunes envers le vaccin et réduire la propagation du coronavirus, l’État de Genève, en collaboration étroite avec le groupe de travail « Essais et expérimentations sur les humains », va annoncer mercredi prochain dans son Point Presse la répartition de centaines de milliers de seringues contenant une dose de vaccin Moderna ou Pfizer le long des berges du Rhône, entre le Pont Sous-Terre et la pointe de la Jonction. 

Objectif principal : faire en sorte que les jeunes de 18 à 25 ans et ceux qui croient encore l’être, à savoir les 25-30 ans, marchent ou se couchent accidentellement sur une dose de vaccin, comme ils ont l’habitude de le faire avec les merdes de chien ou les excréments d’oiseaux. « On espère que de nombreux jeunes inattentifs ou ivres morts se feront piquer », explique la porte-parole en communication de l’information sachante et véritable du département de la sécurité, de la population et de la santé. À cela, elle ajoute que « oui, la mesure est un peu drastique, mais au moins elle n’est pas liberticide et elle n’oblige personne à se faire vacciner dans un centre prévu à cet effet ». 

“Saupiqué”
La célèbre marque de mise en conserve de poissons – Saupiquet – a profité de l’effet de mode des vaccins pour développer un nouveau produit à base de poitrine de vieille morue complotiste sous forme d’injection intramusculaire. Non content de rehausser votre taux de fer particulièrement bas depuis votre conversion au véganisme, celui-ci séduira aussi les athlètes russes et Karim Hussein pour ses effets démontrés sur la régénération des cellules.

Comme le bord du Rhône est ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, le principe est le suivant : premier arrivé, premier piquéNormalement, a rassuré le fourrier en charge des commandes du vaccin, il devrait y avoir suffisamment de matériel à disposition pour qu’une seringue soit placée tous les 20 centimètres carrés, ce qui devrait assurer, à terme, une couverture vaccinale d’environ 80 à 90% des jeunes. 

La Rédaction. 

Illustration : “Rhône @ Pont de Sous-Terre @ Geneva @ Via Gebennensis from Geneva to Col du Mont Sion” by *_* is licensed under CC BY 2.0

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code