Vandalisme

« J’ai déjà hâte de jeter les vélib’s dans le Rhône », par un frontalier d’Annemasse.

Ça y est ! Après des années de palabres et autres salamalecs de gratte-papiers aux costumes grisâtres et aux cheveux non moins rayonnants, l’autorisation d’exploitation du domaine public a enfin été accordée à une société danoise – les Suisses ne savant pas faire de vélos, encore moins les utiliser. Les vélib’s verront ainsi le jour sur le territoire genevois, vraisemblablement en début d’année 2021. 

La société, « Donkey Republic », dont le nom n’est pas sans rappeler les ânes qui gouvernement la notre, peut ainsi  reprendre le plan de développement de ses installations. Celui-ci prévoit que des bornes soient disposées à chaque endroit « stratégique » de la ville de Genève, à savoir devant le domicile de Pierre Maudet, devant le McDonald de Plainpalais et à la patinoire des Vernets – pour que les pauvres venus chercher leur nourriture puissent dépenser leurs derniers deniers dans un trajet à vélo, car, c’est bien connu, la plèbe connaît la plus haute propension marginale à consommer.

À noter qu’un périmètre de 500m devra être respecté aux abords de la rue de l’école de médecine, afin que les poivrots et autres ivrognes notoires s’évitent de finir en bière après en avoir consommé quelques-unes. Les autorités entendent ainsi empêcher que, « alcoolisés au guidon », les utilisateurs de vélib’s ne fassent des « doigts d’honneur aux schmits », comme le décrit si bien Jul dans sa chanson.

La rédaction. 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

code