Monde

Johann Schneider-Ammann a été envoyé à Taïwan pour faire des blagues et apaiser les tensions entre la Chine et les USA

Rire c’est bon pour la santé et la paix dans le monde. Or, comment s’assurer que Nancy Pelosi et Xi Jinping rigolent un bon coup et oublient l’idée de recourir à l’arme nucléaire ? En envoyant le maestro de l’humour : Johann Schneider-Ammann. Très motivé par sa nouvelle mission pour le compte de la Confédération, l’ancien conseiller fédéral est d’ores et déjà en route pour Taipei. Son pilote n’est autre qu’Alain Berset.

Rappelez-vous, en 2016, Johann Schneider-Ammann, alors président de la Confédération avait réussi l’exploit de faire rire l’intégralité de la planète… De lui-même. Cet exploit, le présent Conseil fédéral entend bien que leur ancien collègue le réitère. C’est pourquoi « Jojo l’asticot », comme le surnommaient ses collaborateurs en raison de ses nombreuses similitudes avec les invertébrés, a été mis sur le premier vol en partance pour Taipei où il aura pour mission de « dire des trucs » pendant que Nancy Pelosi et Xi Jinping échangent par téléphone, ceci afin de les faire rire de lui et de sauver l’humanité d’une guerre nucléaire certaine. 

Préféré au ponte de « l’humour potache » – Christian Lüscher – Johann Schneider-Ammann s’est, dans un premier temps, étonné qu’on le choisisse lui pour apaiser la situation dans ce contexte international si particulier dont il ne connaît rien. Dans un second, il s’est néanmoins rendu compte qu’il était le seul à même de susciter, par sa simple présence, tout à la fois l’hilarité de Nancy Pelosi et de Xi Jinping. D’autant que des motivations plus personnelles ont présidé à sa décision de décoller pour Taïwan : « Ce n’est pas une mission facile, mais je suis prêt à relever le défi si cela me permet d’échapper quelques heures à ma femme », a ainsi déclaré Jojo juste avant de monter dans l’avion piloté par Alain Berset, lequel doit, au terme du vol, acquérir son brevet de pilote de ligne. « Je remercie d’ailleurs les services de renseignement de la Confédération qui m’ont imprimé des blagues que je pourrais redire à Nancy [Pelosi] et à Xi [Jinping] et dont je suis certain qu’ils vont les adorer, enfin surtout Xi, parce certains traits d’humours parlent de lui :

‘’Ce n’est pas l’habit qui fait le chinois mais le chinois qui fait l’habit’’

C’est drôle hein ? Attendez d’entendre celle-ci :

‘’C’est l’histoire d’un chinois qui commence un cours de sport. Le prof l’interpelle.
– Li ! Fais-moi 10 pompes !
– Pas de problème monsieur, Nike ou Adidas ?’’»

Si vous voulez un bon conseil, vous feriez-mieux d’aller vider les stocks de PQ de la Coop et de vous terrer dans un bunker avec vos économies de bouts de chandelle. 

La Rédaction.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

code