Monde

La France revendique le séisme de magnitude 5,9 qui a frappé Melbourne ce matin

Après la déconvenue des sous-marins, Emmanuel Macron a déclaré qu’il emploierait tous les moyens nécessaires pour combattre les « mécréants australiens ».

« La violence n’est que le prolongement de la politique par d’autres moyens », lançait Jean-Yves Le Drian au micro de la matinale de France Inter, ce matin, avant d’ajouter : « Si l’Australie veut dénoncer des contrats que nous passons avec elle, qu’elle le fasse. Mais nous leur enverrons nos terroristes ainsi que des catastrophes naturelles pour déstabiliser leur pays de fils de kangourous ! ». 

Si l’on peut croire le gouvernement français assez fou pour essayer de se venger des Australiens en provoquant des catastrophes naturelles dans leurs villes majeures, la France possède-t-elle néanmoins les moyens, du moins l’équipement nécessaire pour provoquer des séismes ? Les experts n’en sont pas si sûrs. « On pourrait leur envoyer Aya Nakamura », déclare l’un d’eux, « mais c’est bien la seule ici qui fait encore tourner l’industrie musicale. Qu’est ce qui va nous rester si on la perd ? Du coup, il vaudrait mieux s’inspirer d’Astérix et Obélix en leur envoyant notre barde de service, Francis LalanneLà au moins, s’il ne provoque pas de tremblement de terre, il provoquera certainement des acouphènes ». 

Interrogée à ce sujet, Yvette Macton, astrologue certifiée par la SNACP – Société Nouvelle des Astrologues, Crackheads et Punks à Chiens – assure que la France n’est pas en mesure d’entrer matériellement en guerre contre l’Australie et, a fortiori, contre ses alliés anglo-saxons. « En revanche », précise-t-elle, « d’un point de vue plus spirituel nous pouvons toujours prier pour qu’une tempête de sable s’abatte sur eux, ou qu’une armée de sauterelles viennent dévorer leurs âmes, ça c’est possible ». 

À l’heure où notre stagiaire rédige cet articulet, Emmanuel Macron a convoqué une conférence de presse sur le porte-avion Charles de Gaulle à quai pour un problème de punaises de lit. Le président de la République de déclarer : « Nous n’avons rien à offrir que du sang, du labeur, des larmes et de la sueur. Alors on va plutôt attendre et prier en direction de la Mecque pour qu’il arrive des catastrophes à l’Australie jusqu’à ce que celle-ci expie ses péchés ! ». En somme, la France miserait donc sur le karma pour faire payer son affront à Canberra.

La Rédaction. 

Illustration : “Emmanuel Macron” by EU2017EE is licensed under CC BY 2.0

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code