Suisse

La police bernoise abat volontairement un arbre infesté par une famille de zadistes

Selon le porte-parole des autorités, il fallait agir vite et couper le mal à la racine. 

Berne – Le drapeau qui flottait au sommet d’un arbre récemment investi par une famille de zadistes n’est plus. En effet, la police, accompagnée du bûcheron officiel de la capitale, a abattu ce matin ledit arbre, qui menaçait de radicaliser toute la forêt en répandant une nauséabonde idéologie socialo-marxiste. 

Plus tôt dans la semaine, les autorités avaient essayé de déloger les zadistes de manière soft, à coup de grenades de désencerclement et de chansons de Francis Lalanne, qui, en marge d’une énième manifestation antivax à laquelle il prévoyait de participer, avait été conduit sur les lieux de l’occupation. En vain. 

Puis, les autorités s’étaient intéressées aux revendications des occupants de l’arbre – un bouleau de plus de vingt mètres – lesquels, contre la promesse de redescendre, avaient émis le souhait d’entendre le présentateur éponyme décréter l’urgence climatique aux vingt heures de TF1. En vain, également. 

Ne restait alors plus qu’à appeler le bûcheron cantonal avant qu’il ne soit trop tard… Arrivé sur les lieux, celui-ci a débité le bouleau en moins de temps qu’il n’en a fallu à notre stagiaire pour écrire cette phrase, couché dans son lit aux côtés de sa femme Camille et de sa Camomille. Et c’est le sentiment du devoir accompli que tout le monde repartait au volant de sa voiture, laissant gésir les malheureux zadistes dans leur marre de sang bientôt investie de canards trouvant là une occasion de flâner sur des eaux calmes.

La Rédaction.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

code