Genève

La police cantonale acquiert de nouveaux « engins motorisé de catégorie B de type Citroën 2CV ».

C’est la mode du vintage et même les autorités s’y mettent. Si bien que la centrale d’achat a annoncé hier soir en grandes pompes taille 45 que la police cantonale allait acquérir des Citroën 2CV équipées de moteurs deux cylindres flambant neufs. La décision est motivée par le nombre croissant de cyclogauchistes sur les routes genevoises, lesquels menacent la cohabitation bien rôdée des 4×4 avec l’asphalte phono-absorbant récemment installé sur le revêtement des bitumes de la cité de Calvin.  

Bien que la décision soit également motivée par des considérations économiques – des véhicules fiables, à l’épreuve du temps et surtout bon marchés – elle est loin de faire l’unanimité du côté des écologistes mangeurs de tofu bio. En effet, ceux-ci affirment que les moteurs deux temps des véhicules de courtoisie de la gendarmerie cantonale seraient « trop sales » et qu’ils iraient à l’encontre de la politique cantonale visant à ennuyer les automobilistes par l’installation de pistes cyclables démesurément grandes et pareilles à des pistes d’aéroport. Les autorités de rétorquer : « on n’écoute pas les rageux », avant d’ajouter : « de toute façon Louis la Brocante de valider le choix des véhicules. Et il s’y connait en go fast ! ». Les mêmes de conclure : « Louis de Funès aurait fortement approuvé cette décision, c’est tout ce qui importe ».

La rédaction. 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*