Suisse

La Poste va mettre en place des bots pour discuter au guichet avec les personnes âgées

Trop d’employés de la Poste ne sont pas assez productifs car ils se font tenir la jambe par des personnes âgées. Tel est le constat du géant jaune qui annonce déployer des bots pour discuter de la pluie et du beau temps avec les vieux tandis que son personnel se consacrera désormais exclusivement à faire de l’argent.

Encore une révolution au sein de la Poste qui, selon nos sources, ne devrait bientôt plus distribuer le courrier qu’une fois par mois. À compter du mois de septembre, le géant jaune va en effet doter chacune de ses succursales d’un bot capable de discuter de la pluie, du beau temps ainsi que de l’absence de visites des membres de leur famille avec les personnes âgées qui se rendront à ses guichets. « Chacun de nos employés perd environ 34% de son temps à discuter avec des vieux qui leur tiennent la jambe », explique le porte-parole de la régie publique. « Or, le temps c’est de l’argent, voilà pourquoi nous avons décidé d’utiliser des bots pour discuter avec eux tandis que nos collaborateurs ne se consacreront plus désormais qu’à faire faire de l’argent », ajoute ce dernier. 

L’investissement n’est pas très conséquent pour l’entreprise publique. « L’IA sur laquelle nous allons nous baser est très grossière », souligne en outre son porte-parole. « En effectuant quelques tests, nous avons remarqué que les vieux parlaient toujours de la même chose et qu’il ne nous fallait pré-enregistrer que quelques réponses type comme ‘’ma foi, votre fils doit être très occupé avec son travail !’’ ou ‘’après la pluie vient le beau temps’’ pour échanger suffisamment longtemps avec eux sans qu’ils ne remarquent aucune différence par rapport à l’interaction qu’ils auraient eu avec un humain », révèle le communiquant. En procédant de la sorte, la Poste entend accroître ses recettes d’environ 21% la première année, 37% la deuxième et ainsi de suite jusqu’à renouer avec des bénéfices aussi exceptionnels qu’à l’époque des Liaisons dangereuses – où s’échangeaient alors un nombre incalculable de lettres. 

Si la plupart des Suisses – qui, rappelons-le à toutes fins utiles, sont des vieilles merdes égoïstes et individualistes – âgés de 18 à 75 ans saluent la décision de la Poste qui leur permettra à eux aussi de gagner du temps lorsqu’ils doivent impérativement se rendre au guichet, du côté des aînés cette annonce n’a pour l’instant suscité aucune réaction. Le temps que l’information parvienne au cerveau, celle-ci devrait néanmoins arriver d’ici quelques jours. 

La Rédaction. 

Crédit photo: “Enseigne du groupe postal suisse” by Occitandu34 is licensed under CC BY-SA 4.0.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*