Suisse

La première antenne 5G, née d’une mère vaccinée à Moutier, a vu le jour

Une première en Suisse où de nombreuses mères vaccinées parmi les premières, car considérées comme « à risque », devraient donner naissance à des antennes 5G d’ici les prochains mois. 

Moutier, le 26 février 2021. Il est onze heures trente-quatre et vingt-six centièmes lorsqu’Amanda, cheffe-manutentionnaire dans une entreprise horlogère du coin termine son accouchement. Jusqu’au dernier moment, la maman avait bon espoir d’obtenir une petite fille à habiller de jolies vestes en cuir – les mêmes que ces gros messieurs virils qui conduisent des Harley-Davidson – ; à la limite un petit garçon à échanger contre un quignon de pain ou une réduction fiscale à l’Intendance des impôts dans le canton de Berne. Espoir bientôt balayé par la dure réalité à laquelle est brutalement ramenée la maman lorsqu’on lui tend non pas le bébé, mais un bout de métal hélicoïdal. 

« Félicitations madame ! », lui lance alors la sage-femme qui se fend d’un sourire édenté par les ravages de mauvaises absinthes. « Vous avez mis bas une magnifique antenne 5G qui fonctionne à merveille ! Veillez cependant à lui fournir un entretien régulier et à changer de temps à autre ses couches de cuivre ! ». Totalement médusée, Amanda ne peut s’empêcher de verser quelques larmes, tantôt peinée et tantôt joyeuse à l’idée d’utiliser le fruit de ses entrailles pour générer du profit en le mettant à disposition des grandes enseignes suisses de télécommunication comme antenne-relais. 

On n’avait pas encore vu ça, ni à l’hôpital du Jura bernois, ni ailleurs en Suisse, bien qu’on l’espérât ! En effet, les grands groupes pharmaceutiques avaient laissé entendre que les femmes enceintes, très susceptible de développer des cas de typhus à cause du covid-19 si elles n’étaient pas rapidement vaccinées, pouvaient, dans un cas sur un milliard, donner naissance à une ou plusieurs antennes 5G. Or, ce vendredi 26 février à Moutier, peu avant l’heure de l’apéro et de la Damassine quotidienne, c’est ce qui arriva. 

La Rédaction s’associe au bonheur de la maman et lui enverra des fleurs ainsi qu’une cage de Faraday pour se protéger des radiations thermonucléaires et du césium-137 dégagé spontanément par son enfant.

La Rédaction. 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code