Islamo-gauchisme

La Suisse limite l’adhésion aux idées de gauche à 3 heures par semaine

Qui a dit qu’on ne pouvait pas s’inspirer du savoir-faire Chinois en matière de contrôle des populations ?

Qui a dit que Xi Xinping n’avait que des mauvaises idées ? En tout cas pas le Conseil fédéral puisque celui-ci ne cache pas sa source d’inspiration dans sa décision de limiter « toute manifestation d’idéologie gauchiste, léniniste, trotskiste, bolchevik ou islamo-marxiste » à trois heures par semaine, jours de week-end et premier mai compris. 

« C’est après un long entretien avec Xi Jinping que nous avons imaginé, pour le plus grand bien de nos concitoyens, de limiter les heures qu’ils passent à penser la Révolution, la fin du capitalisme et la redistribution des richesses », s’est fendu Ignazio Cassis avant de nous confier : « Moi aussi il m’arrive parfois de craquer, de me balader en slip ma cravate nouée sur la tête ou de me filmer en train de courir tout nu sur la prairie du Grütli. Je souhaite parfois un monde meilleur où l’on ne culpabiliserait pas l’individu qui échoue, où celui qui vit chichement ne serait pas montré du doigt, où celui qui rend service serait remercié autrement que par des applaudissements et, enfin, où celui qui préfère passer sa vie à flâner plutôt qu’à la gagner ne serait pas un paria. Mais bon, ça m’arrive en général que trente secondes tous les dix ans et j’me fais une cure dans un sanatorium BDSM pour chasser ces mauvaises pensées de mon esprit ! Faut pas déconner quand même ! ».

Selon des scientifiques payés par l’USAM, le gauchisme provoquerait de nombreuses maladies cardiovasculaires – c’est ça d’avoir le cœur sur la main – ; des calvities précoces – y’a qu’à voir Alain Berset – ; des érections matinales incontrôlées – y’a qu’à voir DSK – ; de l’hypertrichose au niveau de la moustache – y’a qu’à voir les cégétistes et Philippe Martinez ; ainsi qu’une passion pour les merguez ou le caviar, selon que l’on appartient aux deux castes qui forment « la gauche » telle que décrite par « la droite ». C’est pourquoi il faudrait instamment cesser de croire aux inepties dégoisées par les gens qui se revendiquent de cette obédience. C’est pourquoi le Conseil fédéral entend limiter le culte gauchiste à trois heures hebdomadaires.

En bref – Qui ne dit mot consent
Pour respecter le droit d’être entendu des cyclo-marxistes, la gauche a été appelée à s’exprimer vis-à-vis de cette nouvelle loi, laquelle devrait entrer en vigueur le 1e janvier 2022. Ses militants, bâillonné-e-s, n’ont pas moufté, ce qui signifie, selon l’adage, qu’ils consentent.

Le texte de loi, qui doit encore être unanimement approuvé dans les deux chambres du Parlement, prévoit notamment la dissolution de tous les groupes de collages féministes, des associations de lutte contre le réchauffement climatique, des factions antifascistes ainsi que, cela va de soi, des partis politiques de gauche. De la sorte, le parti socialiste pourra continuer de fonctionner, amputé néanmoins de son « bras armé », autrement dit sa jeunesse. Il faudra néanmoins avoir au moins 34 ans – ne nous demandez pas pourquoi « 34 », on ne sait pas où le stagiaire a été chercher l’information – pour rejoindre ceux qui furent jadis les dignes de représentants du mouvement ouvrier avant de céder à la tentation de la social-démocratie. Le texte stipule également que « toute personne qui sera prise en flagrant délit de contrebande d’idées de gauche sera passible d’une peine privative de liberté minimale de quinze ans au moins et envoyée dans la cave d’un élu UDC équipé du matériel réglementaire pour réaliser une thérapie de conversion ». 

« Le gauchisme, c’est la déliquescence des mœurs, la fin de la cellule familiale ; le mariage gay ; la pédopornographie des bébés phoques ; la fin des haricots, d’Alain Morisod, de la liberté, des PME, de la barbaque et le sacrifice de la méritocratie sur l’autel de la médiocrité », a tenu à conclure Ignazio Cassis lequel a souhaité rappeler ses chiens pour les envoyer aux trousses de notre stagiaire après qu’il a ri à cette dernière déclaration.

La Rédaction. 

Illustration : “Joint Tourism Projekt China Switzerland” by World Economic Forum is licensed under CC BY-NC-SA 2.0 ; By http://www.parlament.ch, Attribution, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=62587931

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code