Ecolo-wokisme

Le délinquant qui plantait illégalement des arbres a été arrêté

Le criminel qui plantait des arbres dans le parc Bertrand et sur la rotonde du Mont-Blanc a été arrêté et placé sous écrou. Les stagiaires de la Biturne ont exceptionnellement pu assister à son interrogatoire musclé, par la police cantonale. Ils ont même été invités à lui administrer quelques coups. 

C’est une éclatante victoire pour la police cantonale genevoise ! En effet, celle-ci vient d’arrêter le dangereux criminel qui avait déjà planté deux arbres dans le parc Bertand ainsi qu’un autre sur la rotonde du Mont-Blanc et qui menaçait de récidiver ; menaçant de surcroît la stabilité et la tranquillité de nos concitoyens. 

Pour identifier ce lâche qui agissait la nuit alors que tous les loups sont gris et que les forces de l’ordre profitent d’un repos bien mérité en tapant quelques siestes dans leurs voitures de fonction, la police avait déployé un gigantesque dispositif comprenant notamment la surveillance des cafés où sont commercialisés des club mate, du chai latte et des pâtisseries véganes. « C’est comme ça qu’on a pu l’avoir le bougre ! », commente le porte-parole des condés genevois. « Un matin, nous avons vu un type qui se pavanait à la Rue des Bains avec ce qui avait l’air d’être un café au lait de soja et un moelleux au chocolat végane. Alors nous avons procédé à un contrôle d’identité et… Bingo ! Le vaurien avait de la terre sous les ongles et des graines d’épicéa dans la poche ! Des analyses du service forensique ont, par la suite, confirmé nos soupçons : l’homme était bien celui qui avait planté illégalement des arbres au parc Bertrand et sur la rotonde du Mont-Blanc. » 

« J’ai fait ça pour attirer l’attention sur l’urgence climatique », explique le criminel placé sous écrou dans une geôle insalubre réservée d’ordinaire aux terroristes et aux criminels de guerre. « D’ailleurs, je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin ! », précise ce dernier, « lorsque je sortirai de prison, je remplacerai toutes les pailles en plastique des Starbucks par des pailles en carton ! Ainsi, le monde saura qu’il est temps d’agir pour lutter contre le réchauffement climatique ! »

Aidé dans ses révélations par les quelques coups distillés par les autorités et nos stagiaires – invités pour l’occasion – le coupable a très vite avoué son accointance avec un parti politique wokiste qui n’est pas sans rappeler le pigment végétal qui permet aux plantes d’absorber la lumière. « Je me définis comme un écologiste social-démocrate », a expliqué ce dernier tout en crachant quelques dents après qu’un coup lui a été porté au visage par la Doc Martens taille 45 de notre stagiaire Denis. D’ajouter : « tout ce que je souhaite, c’est la mise en place de réformes, écologiques notamment, pour permettre à la planète d’aller mieux d’ici quelques années. Attention ! Je ne suis pas de cet acabit de méchants gauchistes qui veulent mettre à bas le système capitaliste ! Ah ça non ! Tenez, par exemple, j’aime beaucoup trop les toasts à l’avocat ! Or, si on n’importe plus d’avocats, alors je ne pourrais plus en manger ! De fait, la planète doit rester mondialisée et marchande. Mais la production doit s’aligner sur des standards écologiques et la finance doit être durable ! » Eh bien… Pourvu que les charges retenues contre ce méchant soc-dem soient lourdes et qu’il croupisse longtemps en taule. 

La Rédaction. 

illustration : “Parc Bertrand @ Geneva” by *_* is licensed under CC BY 2.0.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

code