Genève

Le DIP veut tenter une « stratégie d’insertion au marché de l’emploi par le dégoût de la scolarité »

Un bon élève est un élève qui a décidé d’arrêter l’école pour travailler ou lancer une start-up. 

Qui a dit que l’École était un lieu d’épanouissement où la curiosité des élèves est suscitée puis entretenue par des enseignants motivés eux-mêmes reconnus à leur juste valeur par des revalorisations régulières de leurs postes et la mise à disposition de l’ensemble des moyens leur permettant d’accomplir leur devoir ? En tout cas pas le Département de l’instruction publique, lequel vient d’annoncer une série de mesures visant à dégoûter les élèves qui ne le sont pas encore afin de les inciter à trouver un boulot.

En ce sens, des nudges seront installés dans les cycles d’orientation et les collèges afin d’inciter les élèves à ne plus venir et à se trouver rapidement un travail. Concrètement, des pics seront ainsi fixés sur les chaises pour rendre leur utilisation désagréable. Le dernier album de Bastian Baker sera passé en boucle dans les établissements scolaires et, à l’instar des cours de français où les élèves n’étudieront plus que des romans de Joël Dicker, de nombreux programmes seront révisés pour dégouter les élèves. 

« Nous sommes partis du constat que beaucoup trop d’enfants devenaient intelligents et, par la suite, se mettaient à contester les structures sociales actuelles », précise la direction du département de l’instruction publique. « Après avoir reçu l’éducation que nous leur distillons gratuitement, bon nombre de nos anciens élèves deviennent syndicats, grévistes, climactivistes ou s’inscrivent dans l’opposition », ajoute-t-elle. « Tel n’est pas notre objectif ! Ah ça non ! L’idée, depuis la nuit des temps, c’est de former le maximum de main d’œuvre qualifiée et assez niaise pour croire que les inégalités salariales, de genre et plus généralement sociales sont ‘’naturelles’’ ! À l’heure actuelle, cet objectif n’est pas atteint. Mais nous espérons que cette réforme portera ses fruits. »

La Rédaction. 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

code