Politique

Le PDC serait prêt à changer de nom, mais pas pour «PD».

C’est peut-être l’information de l’année qui vient de fuiter via des canaux aussi souterrains que ceux d’Edward Snowden : 53% des adhérents du PDC se diraient prêts ôter la référence à la chrétienté dans l’acronyme de leur parti. Michel Leblanc, un sympathisant de la section gytane de ce dernier déclare : « Il faut dire… C’est délicat… Vous voyez nous sommes pour les familles… Les vraies, pas celles… ». Il résume ainsi les inquiétudes des sympathisants pour lesquels le PDC représenterait encore, à l’image du canton du Valais, une grande famille aux valeurs pérennes et immuables dans le temps comme dans l’empreinte physique laissée par l’écoulement de ce dernier sur le visage de ses membres. 

Il faut dire que la moyenne d’âge du parti avoisine les 64 ans et que la direction de ce dernier s’échine depuis de nombreuses années à donner un bon coup de « jeune » à ses effectifs. Ce changement radical viendrait concrétiser un rafraichissement qui lui-même aurait certainement besoin d’un second souffle.  

Toujours est-il que même en rénovant une vieille bicoque, celle-ci repose sur des bases parfois bien frêles.

La rédaction. 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*