Cis-tème

Le Valais annonce que toutes les femmes qui possèdent un prénom unisexe s’appelleront désormais Corinne

Selon une étude sortie des limbes cérébrales des fonctionnaires de l’état civil valaisan, le fait de porter un prénom unisexe pourrait très très très super méga giga gravement nuire à la santé mentale tant des petites filles que des petits garçons. En effet, plus de 100% des « Dominique » aurait eu, à ce jour, à subir des violences verbales comme : « Dominique c’est un prénom de secrétaire de l’état civil ! » ou encore « Domi-nique nique nique ! ». Les « Stéphane », quant à eux, auraient toutes et tous développé-e-s d’étranges habitudes parmi lesquelles devenir joueur de football professionnel et se fourvoyer de manière éhontée en jouant pour le Lausanne-Sport. 

Ainsi, la récente mesure adoptée par l’état civil valaisan consistant à « suggérer » fortement aux nouveaux parents de renoncer à prénommer leurs enfants Kezia, Camille, Axel, Sacha, Lou, Alix ou Andrea serait une mesure uniquement destinée à prendre en compte les intérêts de l’enfant et non pas la résultante d’une atrophie cérébrale elle-même issue d’une surexposition à un environnement saturé de masculinisme rance. 

« On ne pensait pas que le crétinisme [des Alpes] était descendu jusqu’à Sion », témoignent des parents ayant reçu une lettre leur suggérant de renommer leur fils « Frédérique » en « Oskar », un prénom jugé beaucoup plus « sexy » et « charismatique » par l’état civil valaisan. Épinglé plus tôt dans la semaine par la RTS, celui-ci se défend : « Au final, on ne fait que suggérer des prénoms beaucoup plus bénéfiques pour l’enfant. Non mais vous devriez voir le nombre de parents qui souhaitent prénommer leurs enfants Loan, Léa, Lo, Lio, Liam, Léon, Lola, Lolita ou Lil ! Si on n’intervenait pas, les gens de la prochaine génération auraient tous le même prénom ! Comment on ferait nous ?! Déjà qu’on a tous les mêmes noms de famille ! »

Dans son élan, l’état civil valaisan a annoncé ce matin qu’il comptait obliger toutes les femmes qui portent des prénoms unisexes à se renommer « Corinne ». À cet égard, le bureau a précisé que « toute ressemblance avec des idées issues de polémistes, journalistes ou candidats d’extrême-droite à l’élection présidentielle française ne serait que fortuite ». Le concept leur serait venu comme ça, « parce que Corinne est un très beau prénom et accessoirement celui de ma femme », s’est fendu un officier de l’état civil. 

La Rédaction. 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

code