Sports

Les 5 meilleures marques de tampons à jeter à la figure de vos élus locaux pour qu’ils comprennent qu’il faudrait vous les rembourser.

Notre série sur les cinq « meilleures façon de faire » continue et cette fois-ci pour la promotion, que dis-je, l’apologie des grandes marques de tampons et autres produits typiquement féminins. Or, cette thématique n’est pas pour déplaire aux islamo-gauchistes qui ont enfin compris que la redistribution économique n’aurait pas lieu et se rabattent désormais sur les problèmes « de société » comme les chats coincés dans les arbres du même nom, les changements de noms de rue, ou encore, le design des tuyaux d’arrosage accusés d’être trop « phalliques ». 

En ce sens, nous avons souhaité aborder un problème fondamental qui tarit les relations hommes-femmes depuis la nuit des temps où existent des capotes contraceptives en laine tricotées votre grand-mère du village : la taxe rose.

La taxe rose, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit de la différence de prix entre les produits de première nécessité destinés aux hommes et ceux dédiés aux femmes, à savoir les bières prix garanti et les tampons, par exemple. Cette différence minerait le moral des troupes féminines bien décidées à affronter les défis de demain en première ligne tout comme autrefois les hommes pauvres servaient de chair à canon pour les obus teutons de la grosse Bertha. 

Or, c’est au sec que nos consœurs souhaiteraient embrasser la vie à pleines dents et mordre les élus politiques du Parlement composés à 58% d’hommes forts, viriles et qui ne pleurent jamais, même à la vue d’une vidéo de chats mignons sur Instagram. Ceux-ci refuseraient catégoriquement d’abaisser la TVA sur ces produits, encore moins de mettre en place une politique nationale de gratuité de ces indispensables à nos citoyennes. 

C’est pourquoi la rédaction vous propose une sélection des produits que vous, valeureuses guerrières, payez bien trop cher en comparaison aux divers coûts obligatoires supportés par les hommes. Nos analystes se sont penchés sur plusieurs critères au nombre desquels on retrouve : l’aérodynamisme, le rapport qualité-prix et la « réaction des partenaires masculins qui s’en sont pris à la figure ».

Sans plus attendre, voici notre top 5 de ces indispensables à jeter à la figure de vos élus locaux afin de déclencher chez eux le réflexe conditionné de vous les rembourser :

  1. Always Ultra Normal Plus : Les lingettes hygiéniques Always ont toujours été un partenaire indispensable de vos folies nocturnes, diurnes, estivales comme hivernales et elles ne coûtent pas un bras, même si elles sont déjà trop chères eu égard à la pinte de votre conjoint. Pourtant, elles sont le must have, l’indispensable de la condition féminine. Concernant ces dernières, une note de 1/10 est attribuée à leur aérodynamisme. Le dernier parlementaire qui s’est vu asséner un coup de lingette n’a pas été atteint et s’en est même moqué. Nos équipes de spécialistes suggèrent de les alourdir à l’aide de saignements menstruels avant de les envoyer valdinguer dans la tête d’un élu. 1/10, donc, en « réaction de partenaires masculins » et un gentil 7/10 en rapport qualité-prix. 
  2. Vos cheveux coupés de chez le coiffeur: Que vous arboriez un joli carré de féministe enflammée, les longs tifs d’une cavalière ou des dreadlocks de hippie-bobo-écolo-végane, un coup de ciseau reste un coup de ciseau. Ainsi, la différence de prix entre les coupes « féminines » et « masculines » ne se justifie-t-elle que part la différence de traitement des deux identités. La rédaction vous propose de récupérer les restes de ce désastre que votre coiffeur bon marché vous aura causé pour les faire bouffer à votre élu local. Efficace comme les armes de poings, cette technique remporte un 10/10 en aérodynamisme et pareille note en « réaction de partenaires masculins ». En revanche, étant donné le prix de la coupe féminine, c’est un zéro pointé en rapport-qualité prix. 
  3. Les lames de rasoir pour vos jambes poilues : Pour celles qui utiliseraient encore cet outil de l’enfer censé constituer la solution miracle pour vous faire plaire aux hommes – chacun sait en effet que les jambes poilues sont si ignobles qu’elles provoquent des réactions cutanées et verbales du type insultes de la part de vos partenaires masculins – les moyens d’assassiner votre élu local sont innombrables. Inspirés des prisons hautes sécurités américaines, il existe notamment « la lame » ; « le rasoir américain » ou « la pointe ». Ces trois armes vous permettront d’entamer la carotide de votre antiféministe notoire en deux temps trois mouvements, c’est pourquoi nous leur mettons 10/10 en « réaction de partenaires masculins ». En revanche, le pugilat n’étant pas votre fort, vous aurez sans doute compris les défauts de ces ustensiles. Bilan : 3/10 en aérodynamisme – les couteaux volent mais pas longtemps – et 5/10 en rapport qualité-prix. 
  4. La lingerie : tout un chacun sait que le prix des culottes en dentelles – elles aussi indispensables à la séduction de vos partenaires masculins misogynes – est inversement proportionnel à leur taille. Cela vous est cependant égal car vous n’avez pas les moyens. Vous optez donc pour un produit grossier qui viendra obstruer les sinus et l’œsophage de votre élu local. En termes de rapport qualité-prix, c’est imbattable. En termes d’aérodynamisme, nul. En termes de désagrément, plutôt moyen étant entendu que les hommes aiment autant la lingerie qu’une belle tranche de saucisson piquant. 
  5. Les dildos et autres produits du plaisir féminin : le meilleur pour la fin, en tout cas au niveau des sensations… Enfoncez un womanizer dans la gorge de votre élu local et celui-ci s’en ira en enfer comme il est sorti du ventre de se môman : avec douleur. Seul désagrément pour vous, le produit reste cher et pourquoi le gaspiller à tuer un homme ? Plutôt l’utiliser pour vous-même afin de vous procurez le plaisir que votre partenaire sexuel n’arrive plus à vous administrer. À bon entendeur. 

La rédaction. 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*