France

Les banques suisses appellent à voter Philippe Poutou

Le directeur d’UBS a appelé ce matin les Français à élire des représentants du Front populaire, plus précisément ceux du Nouveau Parti Anticapitaliste, lors des prochaines législatives. La perspective d’apercevoir des chars soviétiques dévaler les Champs-Élysées fait en effet le plus grand bonheur des banques suisses qui enregistrent une augmentation sans précédent de clients français ouvrant des comptes au sein de leurs établissements.

La crainte monte à l’approche du premier tour des élections législatives déclenchées par la dissolution de l’Assemblée nationale – NDLR : le Conseil national, mais en version française donc en moins bien payé – il y a de cela trois semaines après une défaite cuisante du parti présidentiel aux élections européennes. D’un côté les chars soviétiques menacent-ils en effet d’envahir le parvis de la tour Eiffel. De l’autre, ce sont les chemises brunes qui pourraient dévaler le prochainement l’avenue des Champs-Élysées, n’en déplaise à Joe Dassin. Une situation, en somme, qui a de quoi effrayer la plupart des Français puisque dans un cas comme dans l’autre leurs capitaux risquent fort d’être confisqués pour être utilisés à mauvais escient : c’est-à-dire être redistribué, dans un cas, et servir à remplir les réservoirs des charters destinés à réémigrer les millions de Français d’origine étrangère – dont Jordan Bardella – dans l’autre.

Loin d’être naïfs nos fiers Gaulois ont cependant anticipé : « Quand j’ai vu les partis qui avaient des chances de remporter la majorité à l’Assemblée nationale, j’ai tout de suite pris ma voiture pour Genève afin d’y placer mon argent », explique Joris, un Annécien d’une trentaine d’année. « Il n’était pas question que je laisse les deux mille euros de mon livret A au sein d’une banque qui va probablement être nationalisée ! », révèle pour sa part Claudine, néo-retraitée à seulement quarante-deux ans. Tout comme Joris et Claudine, ils sont ainsi des millions à s’être rués vers la Suisse afin d’y déposer leur bas de laine, si bien que les banques helvétiques enregistrent aujourd’hui un nombre record d’ouverture de comptes par des ressortissants de hexagonaux. « La période est faste ! Nous n’avons jamais géré autant d’avoirs français ! », confirme à cet égard le directeur d’UBS, Sergio Ermotti. « Nos chiffres seraient néanmoins encore meilleurs si vous pouviez élire des représentants du Nouveau Parti Anticapitaliste. Là alors, la panique s’installerait et je peux vous assurer que le Crédit Agricole ou BNP Paribas feraient faillite avant même d’être nationalisés ! », plaisante – à peine – ce dernier. Loin de perdre la boussole et encore moins le nord, Sergio Ermotti d’appeler ainsi solennellement les Français à voter Philippe Poutou et compères. « Pour le bien de tous ! », dit-il. Plus précisément cependant celui des actionnaires et du conseil d’administration de l’Union de banques suisses.

La Rédaction.

Crédit photo : “”2022-02-23 20-30-45 meeting-Poutou-Audincourt” by Thomas Bresson is licensed under CC BY 4.0.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*