Suisse

Les CFF annoncent de nouvelles pannes au début des vacances de Noël

Pour coller aux retards liés aux différentes grèves prévues chez la Société nationale des chemins de fers français (SNCF), les Chemins de fers fédéraux (CFF) ont décidé de préaviser plusieurs dysfonctionnements sur leurs principaux axes ferroviaires. Sans surprise, c’est la ligne Genève-Lausanne qui devrait en souffrir le plus. 

Les vacances de Nöel approchent et nombreux sont les Suisses qui ont prévu de se déplacer à travers le pays en empruntant les Chemins de fers fédéraux, notamment pour éviter les retraits de permis. Durant les fêtes, il n’est en effet par rare que les Helvètes s’enivrent plus que de raison. À cet égard, en 2020, une étude de l’Université de Zürich a montré que la présence d’un oncle qui fait des blagues vaseuses augmente de 34% la probabilité de terminer ivre mort le soir du réveillon de Noël ; la principale motivation des personnes ayant bu trop de vin rouge étant « la diminution proportionnelle des nuisances sonores » provoquées par les calembours sexistes et racistes de leur famille.

Or, les personnes responsables qui avaient prévu de prendre le train pour rentrer chez elles après cette soirée passée à acquiescer aux remarques de leurs tontons sur les homosexuels risquent de voir leur projet perturbé. Et pour cause, les CFF ont d’ores et déjà annoncé de « nombreuses pannes » situées « sur des axes majeurs », « encore inconnus », mais « probablement entre Genève et Lausanne ». À cet égard, le stagiaire qui s’occupe de rédiger les excuses des panneaux d’affichage s’est déclaré « profondément désolé » et aurait promis de redoubler de créativité pour trouver des raisons pertinentes de suppressions de trains (du style : « Nous avons piscine » ou « le chauffeur se fait tailler les contours chez le coiffeur »). 

« Notre philosophie est simple », déclare le porte-parole des CFF : « Ce que font les Français, nous le faisons en mieux ! », s’auto-congratule-t-il. « Si les Français mettent un TGV en service, nous en inaugurons deux ! S’ils engagent dix personnes, nous en prenons vingt ! Et lorsqu’ils font grève, eh bien nous ne faisons pas doublement grève, parce que nos conventions collectives nous l’interdisent ! En revanche, nous supprimons des trains et invoquons des excuses bidonnes dont l’originalité dépend du stagiaire du moment ! ». 

Pour permettre aux Suisses et Suissesses de se réorganiser, les Chemins de fers fédéraux devraient préaviser de ces diverses annulations dans leur prochaine lettre d’information. Il y sera également détaillé les diverses modalités dont vous disposerez pour vous déplacer durant les fêtes (spoiler alert : ça commence par « pi » et ça finit par « eds »).

La Rédaction. 

Illustration : “<+> SBB CFF FFS”par twicepix est sous licence CC BY-SA 2.0

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code