Suisse

Les CFF augmenteront tous les abonnements généraux de 1000.– pour qu’aucun usager ne se sente floué

L’argent servira à financer une nouvelle campagne de publicité et à racheter des écrans 4k pour les gares, où les usager-ère-s peinent encore à discerner si leur train a du retard ou s’il est annulé. 

Alors que les CFF ont décidé d’organiser une loterie pour savoir lesquel-le-s de leurs client-e-s auront droit à un remboursement de 500.–, certain-e-s des plus fidèles usager-ère-s du rail qui hypothèquent régulièrement un rein, leur mari alcoolique, leurs femmes et leurs enfants afin de financer l’achat d’un AG pour toute la famille et entreprendre de formidable balades authentiques et bucoliques durant les week-ends, certain-e-s de ses usager-ère-s donc, ont pu éprouver une certaine injustice vis-à-vis de leur fidélité envers la régie autonome des transports, lorsqu’ils ont appris qu’ils ne toucheraient pas le bon de réduction de cinq cent francs. 

C’est le cas de Bernard comptable, très mécontent, pendulaire entre Nyon et Genève qui n’a d’autre alternative au jeu du chat et de la souris avec les contrôleurs que de souscrire un abonnement général pour se rendre à un travail qu’il n’aime pas mais qui lui offre tout de même les avantages suivants : cinq semaines de congés payés qu’il passera sur des ferry à sillonner la Méditerranée en siphonnant des Margarita ; une bonne situation qui lui a permis, l’année passée, de faire installer une piscine à débordement dans le jardin de sa maison mitoyenne pour susciter la jalousie de son voisin, lequel, il y a deux ans, se procurait un jacuzzi ; mais surtout l’opportunité de tyranniser quelques employés de moins de trente ans à qui il rappelle volontiers qu’ils ne sont rien nonobstant les bouts de papiers qu’ils ont acquis après leur double master à l’Université. Bernard, le chic type, déclarait : « Non mais ça fait plus de 20 ans que je prends le régio express et c’est comme ça qu’on me remercie ?! J’ai des charges à payer moi ! Et de l’argent à verser pour la pension alimentaire ! ». De divaguer ensuite : « Le service public, c’est plus ce que c’était ! Je pense qu’il faut restructurer tout ça et flexibiliser les conditions d’emploi pour susciter la motivation de ces foutus fonctionnaires ! ». Car s’il est bien une règle universelle, c’est que les gens redoublent d’efficacité lorsqu’ils sont dans la précarité. Il n’y a qu’à voir la nouvelle génération de sdf-startuppeur-eus-s qui arrive !

Conscients du mécontentement occasionné, les CFF n’ont pas tardé à s’exprimer par le truchement de leur toute dernière acquisition technologique : le minitel. « Il est vrai que nous ne respectons personne sinon nos actionnaires* », a déclaré son porte-parole avant d’ajouter : « Mais nous comprenons néanmoins votre frustration et le sentiment d’iniquité que notre mesure aura pu susciter. C’est pourquoi nous promettons d’augmenter TOUS les AG de 1000.– afin que l’injustice ne soit plus particulière mais générale. Cela tombe à merveille, car nous devons financer notre nouvelle campagne de publicité et racheter des écrans 4k pour équiper nos gares, afin que les gens puissent mieux distinguer entre les retards et les annulations de leurs trains ! ». 

Le porte-parole rassurait également les personnes détenteur-trice-s d’abonnements de première classe : « Quand je parle de TOUS les AG, je ne vise bien évidemment pas les personnes qui ont de quoi s’offrir un abonnement en première classe ! Cela va de soi, je ne devrai même pas avoir à le préciser ! Pour eux, nous augmenteront simplement le nombre de voitures à disposition afin qu’ils puissent laisser entre chacun d’eux/d’elles une à deux rangées de sièges à quatre. ».

Ainsi triomphe toujours le respect, l’égalité et la justice – et ceux qui diront le contraire ne sont que des jaloux qui ont envie d’être riches.

La Rédaction.

*NDLR : la Confédération, qui a besoin d’argent pour financer la retraite d’Ueli Maurer.

Illustration: “ÖBB railjet + SBB CFF FFS Intercity” by unci_narynin is licensed under CC BY-NC-SA 2.0

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code