Suisse

Les personnes qui écrivent en langage inclusif seront fichés auprès du Service de renseignement de la Confédération

Le Service de renseignement de la Confédération communique : une fiche sera dressée pour chaque individu suspecté ou pris en flagrant délit d’utilisation d’un point médian ou d’un tiret. « Le péril woke est réel et nous devons le combattre », a commenté son responsable. 

Toutes les périodes ont leur péril… En 1895, il y avait le péril jaune. En 1917, le rouge. Un peu plus tôt dans l’histoire, le 3 août 1886, dans les arènes de Peyerehorade (Landes), Charles Kroumir effectuait le premier saut périlleux pour esquiver un taureau qui lui fonçait dessus à toute berzingue. Certes il mourrait quelques jours après en essayant de réaliser la même performance face à la Tesla d’un banquier genevois lancée à toute allure, mais le manque de réussite d’un (saut) périlleux ne prouve en aucun cas l’absence de péril ! Du reste, les périls sont innombrables et protéiformes. Et de même que l’herpès, ils sont situés. 

En Suisse, justement, se situe le « péril woke ». Celui-ci se cache généralement au détour d’une virgule, à l’orée d’un point médian, au commencement d’un tiret ou encore dans le grand remplacement du « bonjours à tous » par le « bonjour à toutes et à tous » sur les plateaux de télévision de son bras armée, la Radio Télévision Suisse romande ! Or, le péril woke est dangereux, très dangereux… ! Il menace les fondements mêmes de notre démocratie, au point que le Conseil national a décidé, parmi les innombrables objets qu’il aurait pu mettre à l’ordre du jour, de statuer sur l’interdiction de l’écriture inclusive dans l’administration fédérale. Bien vu ! Dût-il vaincre sans péril, il aurait triomphé sans gloire ; en l’espèce, l’honneur est sauf !

Or, le Conseil national n’est pas le seul à combattre avec véhémence le péril woke. Le SRC, ou Service de renseignement de la Confédération, s’est aussi donné pour mission de lutter sans relâche pour préserver la Suisse que nous connaissons, celle des verts pâturages et des Vertes fiches de renseignement. « Ne pouvant plus ficher sur la base de la couleur de peau ni sur la base des opinions politiques, il fallait bien que nous trouvions un succédané sur lequel diriger notre énergie », commente son responsable. « Quoi de plus normal, dès lors, que de nous en prendre à des gens qui n’ont jamais demandé que l’écriture inclusive soit rendue obligatoire à quel qu’endroit que ce soit ! », ajoute-t-il.

Pour ficher les utilisateurs·ices de langage inclusif, le SRC s’est ainsi doté d’un tout nouveau Rolodex sur lequel il inscrira les noms, les prénoms, les adresses, les pointures ainsi que les préférences sexuelles des citoyens·nes. Un contingent de nouveaux stagiaires devrait également être engagé en prévoyance de l’immense demande de main d’œuvre nécessaire à l’accomplissement de la tâche.  

La Rédaction. 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

code