Monde

Pandémie – Les Italiens devront fermer leurs bouches pour réduire la transmission du virus

Le gouvernement de Mario Draghi autorisera trente minutes de conversation par jour. Des contrôles aléatoires seront effectués à l’aide de sonomètres. 

Alors que l’Italie se reconfine, les Italiens continuent de s’infecter parmi. Et pour cause : leurs grandes bouches toujours prêtes à dégoiser quelques propos malfaisants envers un automobiliste qui roulerait trop lentement ou un Français en vacances sur les plages de Capri ! En effet, la fâcheuse tendance des Italiens à parler pour ne rien dire – autant avec la bouche qu’avec les mains – seraient responsable de plus de 243% des transmissions de virus en raison de la bile particulièrement acide qu’ils cracheraient du même coup et qui serait capable de traverser les parebrises de voitures, parfois même les protections en Plexiglass.

Face à ce constat démontré récemment par l’Université de Bologne en lisant les feuilles de basilic au fond d’un plat de la sauce éponyme, le gouvernement a donc décidé de réagir activement. C’est pourquoi, en plus de porter une muselière – et non plus un masque, vous apprécierez la nuance – les Italiens seront soumis à des règles sociales très strictes concernant leur temps de parole, lequel sera limité et chronométré en temps réel par leurs smartphones, des agents mandatés expressément ou la puce 5G implantée directement sous leur épiderme par injection du vaccin AstraZeneca. 

Quant aux solutions alternatives pour calmer la crise du coronavirus, le gouvernement Italien envisage l’obligation de consommer hebdomadairement un litre de Spritz – ou autre alcool à plus de 10 degrés. Les premiers résultats portant sur les chances de contamination par une goutte de salive imbibée d’alcool fort sont à cet égard encourageants, le virus était rendu beaucoup plus inoffensif lorsqu’il est ivre.

La Rédaction. 

Illustration : “Mario Draghi presents his credentials as candidate ECB president” by European Parliament is licensed under CC BY-NC-ND 2.0

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code