Monde

Pénurie de marijuana en Jamaïque, les habitants au bord du gouffre

Le Gouvernement appelle à l’aide. Il a notamment demandé aux dealers de l’Usine de concentrer toutes leurs forces pour approvisionner la « maison mère »

Le pays n’avait pas connu telle crise nationale depuis le décès de Bob Marley des suites d’un cancer de la flèche diagnostiqué par lui-même sur Doctissimo, mais le risque est bien réel de voir le pays de la ganja, des gros sticks et du pilon subir une pénurie de leur denrée alimentaire principale ! 

Pourquoi ? Parce que. 

Existe-t-il une solution à court terme ? Oui, il s’agit de concentrer l’effort de tous les dealers du monde entier pour « ré-importer » le produit là où il est cultivé avant d’être envoyé dans des Zodiacs pour traverser la Méditerranée. Le Gouvernement jamaïcain demande expressément aux dealers de l’Usine de « faire un effort » pour soutenir ce commerce en crise. 

Existe-t-il une solution à long terme ? Également oui, il s’agirait de mettre en place un système de prévention à la fumette dans les écoles jamaïcaines. La consommation annuelle de marijuana étant environ de 10.3kg en moyenne par habitant en Jamaïque – soit l’équivalent de la consommation de chocolat annuelle d’un Suisse moyen – c’est à la mi-janvier que la Jamaïque a atteint le seuil de reproduction de sa consommation domestique. Jusque-là soutenue par des pays tels que l’Irak et l’Afghanistan – tous deux des pays attaqués et envahis par l’oncle Sam – la Jamaïque fait depuis face à des crises régulières qui surviennent tous les débuts du mois de février depuis dix ans. La solution à long terme, donc, passe par une diminution drastique de la consommation domestique.

La Rédaction. 

Illustration: “Reggae Charlie” by camshafter is licensed under CC BY 2.0

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code