Politique

Pierre Maudet s’est présenté à une élection au Danemark

L’ancien conseiller d’État genevois reconverti dans la tech’ a été aperçu sur les listes électorales de Frederikshaven, au Danemark. Avertis par un lanceur d’alerte, les citoyens n’ont pas été dupés. 

Le retour du roi
Qui a dit que sa carrière politique était finie ? En tout cas pas lui-même, puisque Pierre Maudet a récemment été aperçu en train de distribuer des tracts sur les marchés de Frederikshaven, dans le Jutland du Nord. Que faisait-il ? Ni plus ni moins que d’inviter les citoyens à voter pour lui lors des élections législatives qui devaient avoir lieu la semaine suivante, dans la commune d’environ 60’000 habitant-e-s située à l’extrémité nord du Danemark. La grand-mère de l’ancien édile de Genève aurait brièvement habité dans ce patelin entre juin et août 1945, ainsi aurait-il pu en obtenir rapidement la nationalité après que l’un de ses amis de « l’Alliance Libérale » – qu’il représentait également – a « accéléré » sensiblement l’étude de son dossier de naturalisation. Pas dupes pour autant, les danois-e-s ont stoppé net toute velléité politique de l’ancien magistrat qui n’a obtenu ce lundi que 2,7% des suffrages.

Une stratégie bien rodée
L’ancien magistrat avait pourtant mis toutes les chances de son côté en se présentant sous un autre nom : Rasmus Bang Pedersen. Choix qu’Éric Zemmour s’était empressé de commenter en le qualifiant de « véritable effort d’assimilation qui aurait mérité plus ample reconnaissance de la part des habitants de cette commune ». Pierre Maudet ne s’était cependant pas arrêté là. Il avait totalement changé son alimentation et ne mangeait plus que des produits halieutiques, s’autorisant quelques fois, en cachette, quelques portions de frites et des Giflar*.

Trahi par son narcissisme
C’est le refus de subir la chirurgie esthétique que son spin doctor lui avait conseillé « pour paraître plus danois » qui l’a trahi. En effet, malgré l’intervention personnelle de Michel Drucker, lequel a tenté de rassurer en affirmant qu’il était toujours possible de sourire après avoir subi trente-quatre interventions chirurgicales, Pierre Maudet avait catégoriquement refusé que l’on touche à son visage. « Ma personne est sacrée ! », avait-il crié – plagiant de manière éhontée Jean-Luc Mélanchon – avant de s’enfuir en courant, lorsqu’un chirurgien s’était approché de son visage. Finalement, une crème rajeunissante avait fait l’affaire. 

Les électeur-trice-s avaient cependant remarqué d’étranges similitudes avec l’ancien politicien genevois, les amenant, après avoir fait leurs propres recherches, à découvrir la supercherie… Mais c’est surtout l’action d’un lanceur d’alerte en la personne d’un certain Anthony Hodgos que les citoyen-ne-s de la région ont pu être mis au courant de cette imposture. À la veille de l’élection, plusieurs milliers de mails paraphés de ce pseudonyme dont on recherche toujours qui se cache derrière pour le remercier ont été envoyés pour prévenir de ce qui attendait la région au cas où « Rasmus Bang Perdersen » serait élu. La catastrophe avait donc pu être évitée. 

À cet égard, un numéro vert a été mis en place : 0800 80 34 53. Tout personne qui connaîtrait l’identité de ce lanceur d’alerte est prié de le faire savoir et de nous communiquer son adresse pour que lui soit envoyé un cadeau. 

La Rédaction

*Des petits roulés à la cannelle que l’on retrouve chez Ikea. Il est cependant très mal vu d’en consommer au Danemark qui est l’ennemi viking éternel de la Suède. 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code