Société

Polémique : le pédalo est-il vraiment un moyen de transport transphobe ?

C’est un véritable pavé dans la mare qui a été lancé par différentes associations ce week-end en marge de la Gay Pride. Le pédalo, charmant moyen de locomotion nautico-bucolique et néanmoins souvent ridicule, serait-il en réalité une sournoise attaque envers la communauté LGBTQI+ ?

Le pédalo, c’est sympa. Mais il pourrait en réalité être porteur d’un message délétère et insultant pour la communauté LGBTQI+. Or, à quelques jours d’une importante votation sur la question, il est absolument hors de question de ne pas entrer en matière sur de tels enjeux.

« Au premier abord, on pourrait se dire que c’est homophobe comme appellation. Mais si on regarde de plus près la terminaison en “o”, on se rappelle que ce transport sert littéralement à “Traverser l’eau à la pédale”. Or, si on abrège, cela donne “trav’ l’eau à la pédale”. La terminaison du mot pédalo est donc clairement une contraction avec l’insulte “travelo”, c’est donc clairement transphobe », nous explique un militant sur Twitter.

À la Rédaction, après concertation de nombreux et nombreuses expert-e-s, nous avons décidé de répondre que « ouais, c’est pas faux ». Cette conclusion sera-t-elle suffisante pour calmer les esprits déjà bien échaudés par l’existence même de cette convention absurde qui veut que l’on accorde un droit de parole aux anti-mariages pour tous et toutes ? Rien n’est moins sûr.

La Rédaction.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code