Culture

Saint-Valentin – À peine plus de cinq rendez-vous coquins interrompus par les forces de l’ordre

Les forces de l’ordre ont veillé au grain en cette soirée passée à donner du « je t’aime » à son prochain. 

Le conseil d’État avait prévenu : les rendez-vous galants à plus de cinq dans des tripots clandestins n’auront pas lieu d’être en 2021. À cet effet, une ordonnance avait été adoptée afin que les activités sexuelles de substitution au traditionnel dîner aux chandelles avec sa ou son amoureux.se soit interdites. Celles-ci pourraient encore avoir lieu mais dans un cadre privé et limitées à cinq personnes, hôte et caméraman compris. 

La nouvelle, qui avait fait jaser la place BDSM genevoise, avait pourtant été bien accueillie par la plupart des amoureux de porte-jarretelles, cordes et autres accessoires sexuellement transmissibles, notamment par voix annale. Toutes et tous avaient d’ailleurs affirmé ou promis de se conformer à la règle. Cependant, la police a quand même dû intervenir à plusieurs reprises notamment, à sa propre stupeur, dans ses propres locaux.

Jean-Didier, brigadier-chef et maréchal des logis de la police cantonale de témoigner à visage couvert de son masque d’intervention – le même qu’il utilise lorsqu’il s’agit de casser du gauchiste ou de réprimer une grève des fonctionnaires de l’État : « V’savez moi… Euh moi j’ai pas grand-chose à dire là-dessus. Les collègues ils ont leur vie privée. C’que j’ai vérifé lors de l’intervention présentement c’qu’ils soient pas en service. Et pis comme tout était en règle et bah on les a laissé s’amuser. Faut bien se détendre quoi. Y’en qu’aiment protéger, d’autres qu’aiment servir du Ricard aux collègues* et pis une troisième engeance qu’aime se la donner dans des tournantes. J’respecte la diversité. ». 

Pour l’heure, c’est un peu plus de dix interventions de ce type qui ont été réalisées dont cinq ont été interrompues pour non-respect de l’ordonnance du conseil d’État interdisant les partouzes. La nuit promet cependant d’être longue. 

La Rédaction. 

*Merci à Guillaume Meurice pour cette vanne dont on usera jusqu’à la lie pourvu qu’il ne nous attaque pas en justice <3. 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code