Sports

Une septuagénaire décède d’un accident de la route 43 jours après avoir été vaccinée

Paraît-il, de surcroît, qu’elle n’était pas de chez nous et que son assurance dentaire expirait en avril prochain. 

Quelle information !
C’est du journalisme de haute voltige, Mesdames et Messieurs, que nous vous proposons là ! En effet, une septuagénaire vieille comme le nombre de printemps qui se sont écoulés depuis le dernier essai nucléaire français est décédée hier après-midi d’un accident de voiture. La faute à pas de chance, dira-t-on, car pas de chance, de son prénom, a grillé un feu rouge alors que notre amie septuagénaire traversait la route. Bilan : strike, trente points sur sa prochaine partie de bowling dans l’eau-delà – le club de boules, pétanque, bowling et boules à facettes – que prévoit d’ouvrir prochainement les Bains des Pâquis. 

Les milieux antivax
Alertés, les milieux antivax – dont la tête de proue qui prend le vent en poupe n’est autre qu’une enseignante de mathématique qui préfère rester anonyme – alertés donc, les milieux antivax ont crié au scandale, à tue-tête, à tire-larigot et jusqu’à la nuit pour faire entendre leur idée selon laquelle le vaccin serait responsable de cette mort tragique. En effet, la septuagénaire décédée se serait fait vaccinée quarante-trois jours exactement avant le jour où elle fut percutée par une Clio. Pour cette équipe de bras cassés, il ne s’agirait bien évidemment pas d’une coïncidence ! 

Nous
Nous qu’est-ce qu’on en pense ? On ne sait pas vraiment s’il faut envoyer tous les pseudo-médecins au goulag avec Alexeï Navalny ou bien s’il faut les laisser dégoiser des inepties au prétexte que la vérité, si chère à John Stuart Mill, sortirait d’un débat contradictoire.

La Rédaction. 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code